africanianews@gmail.com Tuesday - Oct 17, 2017

Burundi: La situation sécuritaire des personnes en détention est l’une des plus critiques


RUMONGE, 26 juin (ABP) – La situation sécuritaire des personnes en détention préventive ou en prison dans des maisons de détention ou dans des maisons carcérales de la province Rumonge (sud-ouest du Burundi) est l’une des plus critiques, car ces personnes vivent dans une peur panique d’être assaillies ou sorties à tout moment de ces maisons de détention ou de correction pour une destination inconnue, apprend-on sur place auprès des organisations des droits de l’homme. En guise d’exemple, la dernière tentative ayant visé deux présumés putschistes, le général Zénon Ndabaneze et le major Prosper Nkurunziza s’est soldé par un échec, suite au dévouement de l’officier de garde.

Arrestations de quelques mutins. Contre le mur et en treillis, Général Major Cyrille Ndayirukiye. Deuxième et troisième à partir de la gauche, le Commissaire de Police Zénon Ndabaneze et le Commissaire de Police Nimenya Herménégilde

Arrestations de quelques mutins. Contre le mur et en treillis, Général Major Cyrille Ndayirukiye. Deuxième et troisième à partir de la gauche, le Commissaire de Police Zénon Ndabaneze et le Commissaire de Police Nimenya Herménégilde

D’autres détenus visés sont quatre officiers en situation d’arrestation, accusés de rébellion et de vols à main armée de l’argent du contribuable en épargne dans des structures bancaires de la région sud du Burundi.

Les présumés ravisseurs de ces personnes emprisonnées ou en situation de détention veulent fausser les enquêtes en cours d’exécution par le parquet de Bururi et le commissariat général anticorruption. D’après des représentants des organisations des droits de l’homme à Rumonge, ces personnes nécessitent une justice équitable et une protection effective par la loi en vigueur dans leur pays.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *