africanianews@gmail.com Monday - Jan 22, 2018

Burundi: 30 bombes découvertes dans une maison


Lanouvelletribune.info, 07 Avril 2015.Agité par une crise politique née de l’entêtement du président Pierre Nkurunziza à briguer contre vents et marées, un troisième mandat, le Burundi inquiète de plus en plus. Ce mardi a-t-on appris de source policière, trente bombes ont été retrouvées dans une maison à Gakungwe au sud de la capitale Bujumbura.

La maison dans laquelle cette découverte embarrassante a été faite appartient à un habitant du nom de Athanase Minani. L’homme dont on ne connaît pas encore l’intention est actuellement aux mains de la police pour des enquêtes afin de savoir d’où proviennent les munitions en sa possession et à quelle fin, elles sont destinées. La situation est critique au Burundi où se tiennent le mois prochain, les élections générales.

Crainte d’un embrasement

Au fur et à mesure qu’on s’approche de la date de la tenue des scrutins, les craintes d’un embrasement du pays s’intensifient. Le président Pierre Nkurunziza et son régime à qui des alliés tournent le dos, veulent imposer aux opposants un troisième mandat. Pie Ntavvohanyuma, le chef du parlement burundais, accusé d’être le cerveau de la fronde contre le chef de l’État burundais, est lui aussi victime des pressions de la part du pouvoir. Alors qu’il se préparait à voyager sur la Belgique le 1er avril dernier, il a été bloqué au pays.

Comme lui, de nombreux cadres frondeurs du parti au pouvoir, le Cndd-Fdd, subissent des pressions orchestrées avec des moyens dignes d’un régime autocratique. Et c’est cet acharnement du pouvoir contre de nombreuses personnalités politiques du pays qui fait craindre le pire. Le Burundi à l’instar du Rwanda a été par le passé, le théâtre d’un conflit ethnique Hutu-Tutsi. L’actuel chef de l’Etat, avait activement pris part à la guérilla des Fdd et avait été condamné à mort en 1996 avant de devenir président de la république en 2005 à la suite des élections organisées dans le prolongement des accords d’Arusha signés en 2003 et ayant consacré la fin de la guerre civile dans le pays.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *